Menu
Rencontre

Avec Salon Nanà, ANNABEL KARIM KASSAR rapproche le monde

Fruit de la collaboration entre l’architecte franco-libanaise Annabel Karim Kassar et la maison italienne Moroso, la collection Salon Nanà mélange les styles et les atmosphères.
Par Alexandra Fournier

Architecte et designer franco-libanaise, Annabel Karim Kassar, fondatrice d’AKK Architects avec des bureaux à Beyrouth, Dubaï et Londres, a développé une expertise internationale en matière d’architecture et de design d’intérieur, s’illustrant notamment par la création des restaurants Momo et Almaz à Londres et au Moyen-Orient, ainsi que la boîte de nuit Strange Fruit et deux restaurants Balima à Beyrouth, mais aussi de nombreux projets architecturaux majeurs au Liban et aux Émirats arabes unis, dont le pavillon Al Zorah, un point de repère surplombant la mangrove d’Ajman et lauréat du German Design Council 2014 Architecture Iconic Awards, un club de golf à Ajman… sans oublier différents intérieurs à travers le monde. « Je suis très atypique, à la fois architecte, très structurée, extrêmement logique et rigoureuse, notamment par ma formation scientifique et, en même temps, je me remets constamment en question, m’investissant dans de nouvelles aventures, recherchant constamment de nouvelles idées… Je ne regarde pas tellement ce que font les autres », explique Annabel Karim Kassar.

Le design : un processus

Dans ses projets résidentiels, elle aime créer des espaces architecturaux permettant aux propriétaires de voir coexister de manière organique des structures modernes et des éléments ornementaux. « Les espaces invisibles ne sont pas conçus et ne sont pas considérés comme des espaces importants. Ce sont en fait les espaces de la vie réelle, de la vie quotidienne. Pour moi, embellir et améliorer ces espaces est indispensable. Pourquoi les espaces invisibles sont-ils très souvent négligés ? Les espaces gênants sont ceux qui affectent le plus notre vie quotidienne. Donner une identité et un caractère à des espaces souvent négligés en architecture, donner de la valeur à un sous-sol, une pièce ou une salle d’eau, est une partie enrichissante de mon travail ». En utilisant des technologies de pointe et en collaborant avec des artisans qui apportent leur technique centenaire aux projets, AKK Architects crée des structures architecturales solides où matériau, motif et lumière apparaissent comme des éléments majeurs de la conception. Une façon singulière de « libérer l’architecture de l’obligation de choisir entre convivialité et rigueur esthétique ». Le design est alors plus un processus qu’un style.

Des pièces évocatrices

Avec la collection Salon Nanà pour Moroso, réputée pour son exploration de différents styles et son amour pour le rapprochement de mondes différents, Annabel Karim Kassar a donc relevé haut la main un nouveau défi. « J’ai été immédiatement attirée par l’approche novatrice de Moroso en matière de design et par la manière dont l’entreprise allie les idéaux du mobilier sur-mesure aux exigences de l’industrialisation. Patrizia est une force créative qui nourrit véritablement les designers avec lesquels elle s’associe, possédant une capacité rare à repérer la spécialité du designer et à la mettre en avant », explique la designer. « Lorsque j’ai rencontré Annabel, j’ai ressenti une forte connexion. Avec elle, je sais que nous pourrions explorer différents styles et réunir des mondes éloignés. Nous travaillons habituellement avec des designers et j’ai trouvé très stimulant qu’Annabel soit architecte et décoratrice d’intérieur – c’est quelque chose de nouveau pour nous. Salon Nanà est une façon d’alimenter notre désir d’expérimentation et notre impulsion à mélanger les styles et les atmosphères », commente Patrizia Moroso. Le nom de la collection Salon Nanà est conçu pour évoquer des images d’atmosphères conviviales comme celles que l’on s’attendait à trouver dans les cercles littéraires de la fin du XIXe siècle (le livre Nana d’Émile Zola a été publié en 1880). La collection comprend un système d’assises modulaires flexible qui peut s’adapter à diverses situations, ainsi que deux collections différentes de tables d’appoint, toutes inspirées de la tradition marocaine. « J’ai vécu au Maroc pendant trois ans et j’ai toujours été fascinée par les djellabas à rayures noires et blanches portées par les hommes dans la Médina. Avec le Salon Nanà, j’ai voulu créer une atmosphère : une ambiance en constante évolution par opposition à l’aspect statique », indique Annabel Karim Kassar.

Une collection inspirée

« De nombreuses pièces de la collection sont réalisées en souvenir des lieux où j’ai vécu ou voyagé – France, Maroc, Liban, EAU et Angleterre – et des œuvres des artisans que j’ai rencontrées et qui m’ont profondément marquée », à l’image des canapés Nanà qui combinent une silhouette généreuse, le confort unique de coussins en duvet surdimensionnés avec une gamme de tissus accueillants, allant des rayures d’inspiration marocaine à de superbes options de couleurs primaires en lin, coton ou velours, ainsi que différents imprimés. Ces canapés s’associent au « Mezze », un matelas traditionnel bas utilisé dans les maisons orientales, dans les salons et les sièges de type majlis. « Allongée sur mon «Mezze» avec une tasse de café pendant une réunion Zoom, une tisane dans l’après-midi ou un verre de vin après le travail, je ressens une sensation apaisante d’évasion détendue et je remplis mon temps libre d’expériences joyeuses sans me conformer à aucune étiquette », souligne Annabel Karim Kassar. La collection se complète de tables basses carrées avec une base métallique noire et un plateau disponible en verre dans trois finitions différentes ou en marbre noir marquina, carrara ou calacatta ; de tables d’appoint Not a Harem dotées d’une base métallique noire recouverte d’un plateau au motif oriental influencé par des carreaux à motifs mauresques et de croisades imprimés sur toile, et décorés de clous brunis.