visiteParisienne et numérique, la jeune galerie d’édition Tiergarten, créée par le tandem Franco-Allemand Katja Liebig et Fred Fréty, célèbre les merveilles de la nature à travers des créations uniques. Avec leur première collection qui s’articule autour de la sculpture animalière, le duo de designers revient à l’essentiel, livrant quatre pièces exceptionnelles pour s’émerveiller du vivant.
Par Alexandra Fournier

 

Quel(s) lien(s) faites-vous entre le design et la sculpture ?

Les liens sont nombreux et les passerelles naturelles car ce sont deux disciplines créatives. Le design est issu des arts appliqués, par conséquent il s’applique dans un cadre où la fonction et l’usage sont au centre du processus créatif. La sculpture relève des arts plastiques où l’échange entre l’artiste, son oeuvre et celui qui la contemple reste au coeur du sujet. Mais il est vrai que des fondamentaux communs existent dans la pratique de ces deux activités, tels que la curiosité, l’ouverture d’esprit ou encore la capacité à questionner l’existant et le monde qui nous entoure.

visitePourquoi et en quoi la nature est-elle omniprésente dans votre démarche ?

Nous sommes deux enfants de la campagne, nous sommes imprégnés par la nature et les longues heures que nous avons passées à la contempler nous ont profondément marqués. Témoigner de sa beauté, rendre hommage à sa toute-puissance créative est inscrit au plus profond de l’homme depuis la nuit des temps. À une époque où l’artificiel submerge tout, il nous a semblé fondamental de revenir à l’essentiel et à l’émerveillement que nous procure la magie du vivant.

visiteQuel est le processus de création d’une pièce ?

Notre processus de travail commence toujours par un exercice d’appropriation de notre sujet. Pour notre première collection, nous avons choisi quatre animaux qui nous étaient familiers et nous avons entrepris un long travail de synthèse, de réductions successives afin d’obtenir l’expression la plus puissante avec le minimum de détail : un volume de base (la silhouette) auquel nous sommes venus soustraire un volume par le biais d’une découpe (l’expression). Nous travaillons une matière singulière : la matière numérique par le biais de la modélisation 3D. Une fois notre modélisation achevée, elle est transmise à une machine de fraisage numérique qui réalise nos pièces en bois, et à une imprimante 3D qui réalise les « masters » en cire pour la coulée des pièces en bronze. Toutes les pièces obtenues sont ensuite terminées à la main par des artisans d’art garantissant ainsi un résultat exceptionnel. Cette genèse numérique confère à nos sculptures un langage plastique unique car, comme pour chaque matériau, le numérique possède un vocabulaire formel qui lui est propre.

Votre première collection autour de la sculpture animalière va-t-elle s’enrichir ?

visiteTiergarten, littéralement « le jardin animalier » en Allemand, est un territoire en voie d’expansion. À travers nos sculptures, nous souhaitons partager notre émerveillement du vivant et par conséquent d’autres sculptures animalières verront le jour très prochainement. Avec notre première collection, nous venons à peine de pénétrer dans ce jardin au riche potentiel, nous allons donc continuer notre exploration.

 

À une époque où l’artificiel submerge tout, il nous a semblé fondamental de revenir à l’essentiel et à l’émerveillement que nous procure la magie du vivant.

Comment conciliez-vous technologie numérique et savoir-faire artisanal ?

visite (1)C’est pour nous quelque chose de très naturel. De par notre formation initiale de designer, les technologies numériques ont toujours fait partie de notre environnement professionnel et créatif, nous les utilisons tous les jours. En parallèle, nous avons une grande admiration pour les artisans avec qui nous collaborons très régulièrement pour le développement de nos projets, et l’idée de marier les deux univers s’est rapidement imposée comme une évidence : d’un côté le travail créatif par le biais des technologies numériques ; de l’autre l’excellence d’une production artisanale d’exception… l’assemblage parfait de techniques contemporaines et de savoir-faire plusieurs fois centenaires.

Votre prochaine collection est-elle en préparation ? Quel en sera le thème ?

Actuellement, nous travaillons effectivement sur la mise au point de notre deuxième collection. Elle nous amène loin des forêts de notre enfance, au plus proche de nos origines, mais c’est déjà une autre histoire…