Reconnue à travers le monde pour ses designs audacieux mêlant époques, styles et matières, la designer et décoratrice d’intérieur américaine, Kelly Wearstler, outre ses réalisations résidentielles d’exception, livre une nouvelle collection iconique.

Par Joséphine Duncan

VIVADECO46L’expérience sensorielle stimulante est au cœur du travail de Kelly Wearstler. Par une exploration des matériaux, des couleurs, des formes, une juxtaposition intuitive de différents styles, notamment contemporain et vintage, et de l’architecture, elle crée une riche expérience dans chacun des espaces dont elle a la charge. La décoratrice croit ainsi qu’il est impératif d’honorer l’histoire, l’emplacement et l’architecture pour repousser les limites et défier les règles. Persuadée que le décor doit faire la part belle au récit, elle a révolutionné le design moderne. «  Chaque espace a été l’occasion de défier les frontières personnelles et professionnelles, de célébrer l’atypique et l’inattendu, et de créer des intérieurs aux multiples facettes qui convoquent à la fois l’histoire, la culture et la modernité  ».

VIVADECO48Un instinct surdéveloppé

Née en 1967 à Myrtle Beach, Caroline du Sud, diplômée en design d’intérieur du Massachusetts College of Art de Boston, elle a toujours eu ce goût pour la décoration et le mélange de styles. «  Ma mère adorait les meubles anciens. Je me souviens de l’avoir souvent accompagnée aux ventes aux
enchères, dans les boutiques vintage, aux puces. J’étais hyper curieuse face à tous ces objets présentés. Je les observais, je les manipulais, je posais plein de questions…  ». Après quelques petits boulots, elle s’installe sur la côte ouest des États-Unis pour lancer sa marque éponyme en 1995, travaillant seule dans son appartement de Los Angeles «  seize heures par jour, sept jours sur sept  ». Le studio se développant organiquement au fil des ans, elle enchaîne les projets. Le design est largement intuitif  pour Kelly Wearstler, qu’elle décrit comme «  tombe amoureuse encore et encore  ». Les intérieurs somptueux et vibrants qui portent sa signature s’affichent à l’échelle internationale, de Beverly Hills aux Caraïbes. Inspirée par les voyages, la nature, l’architecture, la mode, le design graphique, la littérature et l’art, elle affectionne particulièrement les œuvres de Pierre Cardin, Oscar Niemeyer, Carlo Scarpa, Louis Kahn, Gio Ponti et Carlo Mollino.

VIVADECO50

Des histoires évocatrices

Créatrice d’expériences, Kelly Wearstler imagine chaque nouveau projet comme une invitation à se lancer dans un voyage inattendu et fascinant. Celle pour qui le design est un récit vise toujours à raconter des histoires évocatrices, originales et pleines d’âme, incorporant un mélange de matériaux et d’influences. Sa philosophie ? «  Aimer la couleur, prendre des risques, rester curieuse  ». Elle est ainsi attirée par les designs qui explorent l’utilisation intelligente de la matérialité, juxtaposent des styles de différentes époques et apportent une touche d’inattendu. La nature étant pour elle une réussite absolue, la designer tente de s’en approcher, jouant sur la beauté brute et naturelle d’un environnement. Grandir près de la plage en Caroline du Sud a ainsi influencé son travail. «  Le bord de mer m’a aidé à développer mon amour des matériaux naturels, des textures et des couleurs. D’ailleurs, un élément de la nature, pierre, bois, métal patiné…, fait toujours par tie de mes créations  ». Chez elle, cela se traduit par la
façon dont un motif de marbre fait écho au mouvement du feuillage à l’extérieur ou par le choix d’une palette de couleurs «  tonale et tranquille  » pour mettre en valeur une vue imbattable sur l’océan par exemple. «  Mon esthétique est basée sur la mixité et la matérialité, associant le contemporain et le vintage, le brut et le raffiné, le masculin et le féminin. Chaque projet est une exploration unique de curiosité et d’expérimentation qui mène à une évolution constante  ». Malgré sa renommée, Kelly Wearstler n’hésite pas à prendre des risques pour toujours aller plus loin dans ses réalisations autant que ses créations. C’est ainsi qu’elle évolue, en se laissant inspirer par ses clients. «  Ils jouent souvent le rôle de muse  ». À l’écoute des démandes de ses clients, la décoratrice sait les écouter, «  ce qui est très important  », mais aussi les impliquer. «  Je prends en compte l’architecture, la vue qu’on a de la fenêtre dans la décoration d’une pièce. Si on aperçoit un bel arbre par la fenêtre, c’est un peu comme s’il y avait une sublime œuvre d’art au mur  ».

VIVADECO44

Le tact dans l’audace

Dans les intérieurs les plus récents, elle est attirée par des meubles aux dimensions audacieuses et, souvent, aux motifs graphiques, mélangeant ces pièces avec des créations uniques d’artistes designers comme Roland Mellan, Lindsey Adelman, Katie Stout, Misha Kahn, Entler Studios, Susan for Susan et Anton Alvarez. «  Pour moi, c’est la puissance de la ligne. Je pense que cela remonte à mon amour pour le design graphique. Il y a tellement de force et de beauté dans la ligne simple. Associez-la à des géométries et à une fabrication artisanale, à une belle matérialité et vous obtenez des meubles exceptionnels, presque des sculptures  ». Faisant sienne la devise de Jean Cocteau, «  Le tact dans l’audace, c’est de savoir jusqu’où on peut aller sans aller trop loin  », la designer, à travers sa marque éponyme qui s’étend du design d’intérieur résidentiel, hôtelier et commercial aux collections de meubles, d’éclairage, de tapis, de tissus, de revêtements muraux, de carreaux, de literie,
de porcelaine fine, d’accessoires décoratifs et d’objets d’art, propose une nouvelle collection Singulière. Cette collection reflète une fusion moderne de silhouettes architecturales et organiques dans des meubles et luminaires iconiques et distinctifs. La pureté de la forme est au centre de la narration, les courbes simples et fluides et les lignes géométriques nettes permettent à l’esprit inhérent à la riche matérialité de distinguer chaque design comme étant singulier et généreux de personnalité.

Acheter