En rénovant un petit appartement situé dans le centre de Florence, le studio italien Pierattelli Architetture a su réinterpéter les 50 m², offrant au volume des espaces adaptés, une luminosité exceptionnelle et une décoration soignée.
PAR LÉA CHAPMAN

08_1Situé au coeur même de Florence, en Italie, cet appartement de seulement 50 m² offre pourtant une impression de volume grâce au travail du studio Pierattelli Architetture pour qui mètres carrés n’ont pas été une limitation mais plutôt une belle occasion d’interpréter le style de vie contemporain en combinant absence et présence, fonction et forme, confort et perspective. Développé sur deux niveaux, l’appartement a ainsi été totalement reconfiguré.

UN FAUX DUPLEX

Une entrée sobre s’ouvre sur un espace de vie étonnamment spacieux, à double hauteur, dans laquelle la dimension verticale contraste avec la pièce principale horizontale en contrebas, utilisée comme espace de vie. Les meubles ont tous été réalisés sur mesure avec une «précision millimétrique» qui a permis de libérer des espaces, nécessaires à la vie quotidienne. La bonne idée ? L’arche qui apporte profondeur et structure les espaces, avec d’un coté la cuisine et, de l’autre, la pièce à vivre. Véritable point focal, cet arche attire le regard et encadre à merveille les volumes, formant un décor original qui veille sur les deux espaces. «Bien structuré sans meubles éparpillés, on appréhende davantage le volume de l’appartement, ce qui libère l’espace et permet une circulation aisée», expliquent les architectes Andrea et Claudio Pierattelli.

 

UN AGENCEMENT SUR-MESURE

09_1Dans la pièce à vivre, un banc en bois laqué forme la base du grand canapé sur-mesure, recouvert de larges coussins en denim qui forment l’assise et le dossier. À l’extrémité de cette structure, une jardinière donne vie à un original coin «green» surprise. Quant à la bibliothèque murale, également en bois laqué, elle relie harmonieusement les deux niveaux : en bas le salon ; en haut l’espace nuit. Un choix qui qui donne incontestablement du caractère à l’appartement.
Ainsi, on accède à l’espace nuit par un escalier en porte-à-faux dont la structure en fer laqué supporte également un vélo fixe artisanal. Une balustrade en verre offre une jolie protection du niveau supérieur, cloisonne avec légèreté et discrétion tout en permettant à la lumière de passer.

Cette «perméabilité contribue à créer un espace unique, lumineux et harmonieux. Et puis on peut admirer la coupole de l’église de la Renaissance de Santo Spirito à travers la minuscule fenêtre !», se rejouissent les architectes. Les rangements n’ont pas été oubliés avec des penderies, situées aux niveaux inférieur et supérieur, qui courent du sol au plafond, sans empiéter sur l’espace.

LIRE LA SUITE