Manque de place ? Besoin d’espace supplémentaire quand la famille s’agrandit ?
Ou simplement envie d’une pièce lumineuse dans laquelle il fait bon vivre ? La solution peut passer par la construction d’une véranda. Matériaux, isolation, équipements…
Check list des points importants à prendre en compte pour concrétiser votre projet.

 

veranda

QUEL MATÉRIAU JE SÉLECTIONNE ?

95% des vérandas construites en France sont en aluminium, matériau qui ne manque pas d’atouts : très léger et résistant, il se révèle aussi facile d’entretien. Côté design, les techniques de thermolaquage lui permettent de se décliner dans de nombreuses couleurs ou formes : il se fond ainsi parfaitement dans tous les décors. Important : si vous optez pour ce matériau, votre prestataire devra absolument utiliser des profiés à rupture de pont thermique, car l’aluminium est très conducteur de froid comme de chaleur.

Une barrette isolante est ainsi placée entre la face interne et externe de chaque profié afi qu’aucun élément intérieur en aluminium ne soit jamais en contact avec un élément extérieur et évitant ainsi toute déperdition de chaleur. Vous ne jurez peut-être que par le bois ? Vous pouvez très bien choisir ce maté- riau pour votre véranda, soit en totalité (il faudra dans ce cas vous adresser à des artisans locaux), soit associé à l’aluminium : les projets à ossature et charpente bois assortis d’ouvrants et de coulissants en aluminium ont d’ailleurs le vent en poupe et peuvent être réalisés dans de nombreuses essences comme le pin du Nord, le Chêne, l’iroko, l’épicéa, le douglas…

Outre son indéniable cachet, la véranda en bois présentera également une meilleure isolation qu’une véranda en alu, le bois étant un excellent isolant naturel.

Troisième possibilité, la véranda en acier ou en fer forgé : encore fabriquée de façon artisanale par des ferronniers d’arts, elle résiste particulièrement bien au temps qui passe avec des aciers traités contre la corrosion.

Enfi, certains vérandalistes vous proposeront des réalisations en PVC, bien moins coûteuses, mais leur durée de vie et leur qualité d’isolation ne sont pas comparables avec celles d’un produit en alu, en bois ou en acier.