Menu
Abonnements / Numéro A la une

VIVADECO du style et du sens n°137

S’INSPIRER DE LA NATURE…

Comme le rappelle le photographe Yann Arthus-Bertrand, dont l’engagement écologique est bien connu, «chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle». Aujourd’hui, la prise en compte des problématiques environnementales s’est imposée dans tous les domaines. Et l’univers de la décoration n’est pas en retard. Comme Stefan Diez, dont la collection Costumen qu’il a créée pour Magis en utilisant des matériaux responsables, les designers sont désormais non seulement sensibles mais également impliqués. Redonner vie à l’existant plutôt que détruire est aussi une démarche responsable.

L’architecte Gloria Duran, qui est devenue experte dans la réhabilitation d’habitations anciennes, a ainsi redonné une nouvelle jeunesse à une cette magnifique ferme espagnole du XIXe siècle. Enfin, comme Benjamin Hubert, fondateur de l’agence londonienne Layer Design, certains en font même le cœur d’une approche holistique pour «apporter des réponses non conventionnelles aux problèmes du quotidien», centrées sur l’humain et son environnement. La nature peut aussi s’intégrer à part entière dans notre environnement, une volonté remarquablement mise en œuvre par le cabinet Darchitecture dans une superbe villa ouverte sur l’extérieur en Israël. Elle est aussi une source inépuisable d’idées. L’italienne Lorenza Bozzoli a ainsi accordé une place de choix à une essence de bois noble produit en gestion durable, l’érable, dans la collection de mobilier qu’elle a imaginée pour Fratelli Boffi. Les matériaux mais aussi les formes trouvent «naturellement» leur place dans nos intérieurs. Les designers suédoises Sofia Lagerkvist et Anna Lidgren de Front Design ont ainsi conçu Pebble Rubble pour Moroso, des meubles évoquant des rochers massifs polis par la pluie et le vent… en nettement plus douillets et confortables. Nos voisins belge ont d’ailleurs un joli proverbe : «Ne cherchez pas la nature de l’Esprit, mais plutôt l’esprit de la Nature ». Une vérité pleine de sens, sans doute encore plus à notre époque.

Je m’abonne